Le One Woman Show “Spectacle de malAAde” d’Anne-Alexandrine

Article


Anne-Alexandrine, 32 ans, est atteinte d’une sclérose en plaques depuis 12 ans, mais également d’une maladie génétique orpheline depuis l’enfance, une dystonie myoclonique, qui lui cause des complications dans l’écriture, la parole et la marche. Ancienne avocate, son travail est vite devenu incompatible avec son état de santé. C’est alors qu’elle décide de devenir humoriste et écrit son one woman show “Spectacle de malAAde” pour rire de ses maladies. En effet, “on peut rire de la sclérose en plaques !” car “il y a toujours un message derrière le rire” affirme-t-elle.

 

LE RIRE, UNE ARME POUR COMBATTRE LA SEP

 

Suite à des complications répétitives, le déclic se produit, Anne-Alexandrine, alias Double-A, veut monter sur scène pour faire rire un public avec un sujet tout aussi délicat que la sclérose en plaques. Soutenue par ses proches et soignants, en 2015, elle se met à écrire des sketchs sur le sujet “SEP, sport et dépassement de soi” et participe au concours d’humoristes le “Talent de Ménilmontant” organisé par Benjamin Danet, le producteur de l’événement et futur mari. Elle finit troisième du classement parmi les 75 candidats présents.

Anne-Alexandrine lors de la représentation de son One Woman Show « Spectacle de malAAde »

Par la suite, elle s’investit pour présenter durant deux années consécutives, le plateau d’humoristes “SEP + Drôle”, et récolter des fonds au profit de la Ligue française contre la SEP.

 

UN CHALLENGE RELEVE HAUT LA MAIN

 

La forte reconnaissance du public renforce alors son envie d’écrire un spectacle complet qu’elle nomme “Spectacle de malAAde”. En nuisette d’hôpital, Double-A parcourt la scène accompagnée d’une perfusion sur trépied et aborde avec un humour noir ce qui rythme le quotidien des patients SEP : “la maladie, l’hôpital, les soignants, le quotidien, avec tout ce qu’on ne dit pas facilement” : “les symptômes invisibles, les troubles neurologiques, sexuels, la fatigue invalidante, le dépassement de soi”. Son seul objectif “rendre visible la sclérose en plaques aux yeux du grand public pour l’expliquer et casser les idées reçues” confie-t-elle.

Anne-Alexandrine lors de la représentation de son One Woman Show « Spectacle de malAAde »

Depuis les premières représentations de son spectacle en Octobre 2016, elle se produit sur scène une fois par mois. Vous pouvez consulter ses prochaines représentations sur le site Lumière sur la SEP, dans la rubrique “SEP – Actu / Evénements” ou sur sa page Facebook Double A.

 

UNE BELLE REVANCHE

 

En repensant au chemin qu’elle a parcouru, Double-A, se livre à nous : “Avec la SEP, j’ai découvert que j’étais capable d’autres choses et, notamment, d’écrire et de faire rire. Le premier rire lors d’une représentation est magique et jamais je n’aurais imaginé ressentir autant de bonheur à être sur scène !! Qu’est-ce-que je risque ? Qu’est-ce-que je perds ? La réponse est rien, alors je fonce”.

 

D-19/0001 – Etabli en Janvier 2019