Lumière sur la SEP : Que sont-ils devenus ? – L’histoire de Géraud

Article

Cet été, l’aventurier Géraud Paillot entame une nouvelle expédition, enfilez vos gants et votre bonnet, cap sur le Pôle Nord !


Lors de notre première rencontre avec Géraud Paillot il y a deux ans, il s’apprêtait à relier Paris et Marseille en Kayak. Un projet qu’il avait initié afin de faire connaître la SEP, et de recueillir des fonds pour la recherche et les malades. Face au succès de cette première édition, il entame aujourd’hui l’Aventure Hustive 2, avec dix nouveaux compagnons.

Hustive : à 49 ans, c’est ainsi que Géraud Paillot conçoit sa vie. Un mot valise qui résume son besoin de vivre des aventures à la fois humaines et sportives. Enfant, déjà, il admirait les aventuriers et se rêvait en baroudeur. Au cours de sa vie, il a donc saisi chaque occasion de s’évader, de découvrir, de rencontrer. Il y a quelques années, lorsque Géraud a appris qu’il était atteint de la sclérose en plaques, il a ajouté une notion à sa philosophie de vie : l’instant présent. Vivre maintenant, accomplir tout de suite, et profiter tant qu’il est encore temps.

Profiter tant qu’il est temps, c’est un peu l’idée qui a motivé le choix de la destination de l’Aventure Hustive 2. Alors que la fonte des glaciers s’accélère, Géraud rêve d’admirer les paysages du pôle Nord et de partager avec nous les images qu’il aura capturées. Un voyage de tous les possibles qui s’inscrit dans le cadre de la minimisation de l’impact des voyages sur l’environnement, et qui prouve, par la même occasion que l’union fait la force.

Et oui, pour cette mission, il sera bien entouré. A la fin du mois de juillet, son équipe comprenant un médecin, un cameraman, deux guides, parcourra la côte Nord du Spitzberg en kayak bi-places. Chaque binôme sera composé d’une personne atteinte de sclérose en plaques et d’une personne valide. Une expédition qui vise à se rapprocher au plus près de la banquise et des glaciers afin d’atteindre le 80ème parallèle Nord, le dernier avant le fameux Pôle Nord.

Actuellement, en plus d’une préparation physique intensive, l’équipe de Géraud finalise les détails logistiques du campement qui leur permettra de dormir chaque nuit, les vivres qu’ils doivent prévoir, en passant par les divers équipements nécessaires. Même si Géraud est impatient à l’idée de réaliser son rêve, il est conscient qu’il s’agit d’une destination hostile, qui va nécessiter une vigilance de tous les instants pour parer au caprices de la météo et des ours blancs.

Outre les éléments de la nature, Géraud redoute la fatigue inhérente à sa maladie, qui est un de ses principaux ennemis, mais se réjouit à l’idée qu’il pourra compter sur son équipe soudée pour l’aider à se surpasser.

Si vous souhaitez encourager, suivre ou échanger avec Géraud et son équipe, rendez vous sur www.aventurehustive.fr.

 

Retrouvez l’émission de Géraud :

 

D-19/0499 – Établi en juillet 2019