C’est la rentrée : faites du sport pour combattre la SEP

Méth­ode ludique et non inva­sive, l’activité physique s’avère effi­cace dans la prise en charge de la sclérose en plaques. Quels sont les béné­fices pré­cis ? Quelles dis­ci­plines priv­ilégi­er ? Faisons le point alors que les clubs de sport ouvrent leurs portes.


Pra­tiqué régulière­ment à une inten­sité adap­tée, le sport con­stitue un pré­cieux remède pour pal­li­er les effets négat­ifs de la SEP. Ce rit­uel agit comme un puis­sant et naturel stim­u­lant pour le cerveau, par le biais de mécan­ismes pré­cis : “la vasculogenèse[1], la neurogenèse[2] et la mul­ti­pli­ca­tion dendritique[3]” détaille de Dr Olivi­er Bouquiaux (Cen­tre Neu­rologique et de Réadap­ta­tion Fonc­tion­nelle de Fraiture-en-Condroz).

Pra­tiquée le plus pré­co­ce­ment pos­si­ble après le diag­nos­tic, l’activité physique va venir con­tre-car­rer les symp­tômes délétères dans la vie de tous les jours. Ceux-là mêmes qui peu­vent induire un risque de décon­di­tion­nement physique : la fatigue, les trou­bles de la coor­di­na­tion motrice, la faib­lesse mus­cu­laire, la dépression. 

Mon sport pour la rentrée

Pour faire votre choix, faites d’abord le point sur les activ­ités qui vous plaisent et dressez une liste des essen­tiels : « pra­tique indi­vidu­elle ou col­lec­tive », « en intérieur ou en extérieur », « quelle réor­gan­i­sa­tion du plan­ning dans ma vie quo­ti­di­enne », « quels sont mes objectifs » ?

Si vous le pou­vez, rien ne vous empêche de vis­er haut. Selon le Dr Bouquiaux : « Une activ­ité sportive (sous-enten­dant une démarche com­péti­tive) n’est aucune­ment con­tre-indiquée mais mérite une infor­ma­tion spé­ci­fique ». Et si besoin, votre neu­ro­logue pour­ra pos­er une con­tre-indi­ca­tion spé­ci­fique à telle ou telle pra­tique. Il pour­ra égale­ment établir votre score EDSS[4], bon repère pour choisir votre pra­tique du sport. Si votre EDSS est com­pris entre :

  • 0 et 3,5 (hand­i­cap absent ou mod­éré) : la course à pied, le vélo, la danse, l’aquagym, la nata­tion, la marche nordique, les sports col­lec­tifs (bas­ket­ball, hand­ball…), les sports de raque­ttes sont autant de dis­ci­plines qui peu­vent con­venir pour tra­vailler votre endurance. Le tout à un rythme de 3 séances heb­do­madaires de 30 min­utes cha­cune. La mus­cu­la­tion améliore, elle, votre résis­tance mus­cu­laire (et men­tale !), à rai­son de 2 séances par semaine ;
  • 4 et 6,5 (altéra­tion sig­ni­fica­tive de la marche et sou­tien néces­saire) : vous pou­vez pra­ti­quer si vous vous sen­tez capa­bles les mêmes dis­ci­plines mais en respec­tant des temps de pause pour les exer­ci­ces d’endurance afin de favoris­er une bonne récupération ;
  • Supérieur à 6,5 (marche impos­si­ble) : il est recom­mandé d’adapter la pra­tique avec notam­ment le tir à l’arc ou l’équitation, à rai­son de 3 séances par semaine.

Basé sur des enchaîne­ments de pos­ture, des exer­ci­ces de res­pi­ra­tion pro­fonde et de médi­ta­tion, le yoga aide grande­ment à apais­er les symp­tômes de la SEP . Cette pra­tique réduit la spas­tic­ité mus­cu­laire, la sen­sa­tion de fatigue, de stress et relâche le men­tal. Une pra­tique idéale pour rester à l’écoute de votre corps. 

À not­er : après une poussée, « il est con­seil­lé de s’abstenir de toute activ­ité physique sig­ni­fica­tive et de repren­dre un entraîne­ment lente­ment pro­gres­sif par la suite », con­clut le Dr Bouquiaux.

Sources :


[1] Proces­sus de for­ma­tion de nou­veaux vais­seaux sanguins

[2] Proces­sus de for­ma­tion de cel­lules capa­bles de se dif­férenci­er en neu­rones, à par­tir de cel­lules souch­es neu­rales, et de s’intégrer dans les cir­cuits cérébraux déjà établis

[3] Proces­sus lié aux mécan­ismes inflam­ma­toires et à l’hyperactivation des cel­lules den­dri­tiques, les cel­lules de l’immunité

[4] Expand­ed Dis­abil­i­ty Sta­tus Scale

Crédit pho­to : Michal Sanca/shutterstock.com

M‑FR-00004984 ‑1.0 — Etabli en août 2021 

Et vous,
qu'en pensez vous ?

0 commentaire
Ajouter un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire sur cet article

Ajouter un commentaire