En cas de poussée

Article


Testez vos connaissances

Les poussées de SEP peuvent être traitées par ?

• Si vous présentez des symptômes qui vous semblent correspondre à une poussée de SEP, contactez le médecin neurologue et/ou l’équipe hospitalière qui vous suit, notamment si vos symptômes s’aggravent ou s’ils interfèrent avec vos activités quotidiennes et/ou professionnelles.

 

Prenez du repos, en particulier lorsque la poussée est aiguë.

 

Les corticoïdes en perfusion, voire par voie orale, constituent un traitement reconnu pour les poussées de SEP. Ce traitement a pour objectif de diminuer l’intensité et la durée des symptômes en réduisant l’inflammation du système nerveux central.

 

• Cependant les corticoïdes n’auront pas d’impact sur l’évolution de la maladie et les éventuelles séquelles après une poussée.

 

Mais, toutes les poussées ne nécessitent pas de prise en charge thérapeutique. Celles qui n’entraînent pas de gêne importante peuvent être traitées uniquement par le repos sans administration de corticoïdes.

En cas de signes de poussée : contactez votre neurologue ou l’équipe soignante qui vous suit afin de déterminer la prise en charge la plus adaptée à votre situation.

À retenir :

  • Toutes les poussées ne se traitent pas.
  • Le repos est recommandé.
  • Les corticoïdes, en cas de poussée invalidante, représentent le principal traitement.