Objectif rémission

Avec l’apparition ces dernières années de nou­veaux médica­ments, un nou­v­el objec­tif de traite­ment est apparu : celui de stop­per l’activité ou la pro­gres­sion de la mal­adie. Cer­tains auteurs espèrent même qu’un jour il sera pos­si­ble de par­ler de rémis­sion com­plète de la SEP sous traite­ment comme cela a été fait pour d’autres mal­adies chroniques.

Cette rémis­sion porte un nom dif­férent en fonc­tion du type de SEP. On par­le de NEDA, de NEP ou de NEPAD.

Le NEDA (No Evidence of Disease Activity, absence de signes d’activité de la maladie)

Ce critère con­cerne les formes de SEP récur­rente. Il s’agit d’une mesure com­binée de l’activité de la mal­adie basée sur les poussées, la pro­gres­sion du hand­i­cap et les résul­tats IRM en séquences T1 (rehaussées par le Gadolin­i­um) et T2.

L’objectif des traite­ments de fond est d’atteindre le NEDA, c’est-à-dire l’absence d’activité clin­ique et radi­ologique de la maladie.

Une per­son­ne qui atteint le NEDA ne présente donc plus aucune activ­ité de la mal­adie mesurable au cours d’une péri­ode de temps définie.

Le NEP (No Evidence of Progression, absence de signes de progression)

Ce critère con­cerne les formes pro­gres­sives de SEP. Il com­bine 3 élé­ments : la pro­gres­sion du hand­i­cap éval­uée par le score EDSS , la vitesse de marche sur une dis­tance de 7,62 mètres (T25-FW) et la dex­térité des mem­bres supérieurs selon le test des 9 trous (9‑HPT). Il représente un nou­v­el objec­tif thérapeu­tique pour les per­son­nes atteintes de SEP-PP.

Le NEPAD (No Evidence of Progression or Active Disease, absence de signes de progression ou d’activité)

Ce nou­veau critère con­cerne les formes de SEP pri­maire pro­gres­sive active. Il com­bine l’absence de pro­gres­sion et d’activité de la maladie.

Il mesure l’absence d’activité de la mal­adie (poussées et activ­ité radi­ologique à l’IRM) et de pro­gres­sion du hand­i­cap (EDSS, T25‑W, 9‑HPT).

Il s’agit d’une mesure plus exhaus­tive de l’activité glob­ale de la mal­adie et de sa pro­gres­sion pour les per­son­nes atteintes de sclérose en plaques pri­maire prim­i­tive (SEP-PP).

Et vous,
qu'en pensez vous ?

0 commentaire
Ajouter un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire sur cet article

Ajouter un commentaire