S’auto-évaluer

S’auto-évaluer entre deux consultations

Le con­trôle de l’activité de la SEP est essen­tiel afin que le médecin ou l’équipe médi­cale puisse pro­pos­er une prise en charge adap­tée, maîtris­er l’évolution de la mal­adie et retarder l’apparition d’un éventuel hand­i­cap. Ce con­trôle néces­site un suivi réguli­er basé sur des con­sul­ta­tions avec le neu­ro­logue et, si néces­saire, des IRM. Mais cha­cun peut égale­ment jouer un rôle act­if et être parte­naire de sa prise en charge en s’auto-évaluant.

Entre chaque con­sul­ta­tion ou chaque pas­sage en hôpi­tal de jour, vous pou­vez enfin not­er s’il existe une évo­lu­tion des symp­tômes en répon­dant, par exem­ple, au ques­tion­naire ci-contre.

Evaluer son périmètre de marche

Le périmètre de marche est une valeur util­isée par les neu­ro­logues pour mesur­er les trou­bles de la marche. Il s’agit de pré­cis­er la dis­tance au bout de laque­lle un indi­vidu est obligé de s’arrêter.

Cette mesure peut être réal­isée lors d’une con­sul­ta­tion ou d’un pas­sage en hôpi­tal de jour. Cela n’est cepen­dant pas tou­jours pos­si­ble (manque de temps, de place…). De plus, une mesure isolée à l’hôpital ne rend pas tou­jours compte de la « vraie vie ». Il est donc intéres­sant de con­naître aus­si cette mesure dans l’environnement réel de la vie quotidienne.

Mesur­er trop sou­vent son périmètre de marche n’est pas utile. Par­lez-en à votre médecin, il vous indi­quera la fréquence d’évaluation la plus adap­tée à votre situation.

Et vous,
qu'en pensez vous ?

0 commentaire
Ajouter un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire sur cet article

Ajouter un commentaire