SEP : zoom sur la vox thérapie

Don­ner de la voix et adapter sa pos­ture tout en tra­vail­lant ses capac­ités d’élocution : voici les trois ressorts de la Vox-thérapie pra­tiquée par Armelle Bugand, patiente impliquée dans cette approche depuis 2016, au sein des Ate­liers ACCROCH’CHOEUR®.

Diag­nos­tiquée en 2008 pour sa sclérose en plaques, Armelle Bugand pro­pose « des séances d’appropriation et d’exploration de la voix par des tech­niques vocales ». Une approche bap­tisée « Vox-thérapie » au sein des Ate­liers ACCROCH’CHOEUR®[1], par cette thérapeute au tim­bre apaisant. Celle qui est passée sur les bancs du Con­ser­va­toire d’Orléans, pra­tique le chant depuis 30 ans et con­sid­ère aujourd’hui la voix comme vecteur d’expression voire de résilience sur le chemin de la maladie.

La voix… et le corps !

Pen­dant les ate­liers de Vox-Thérapie, les tech­niques de chants per­me­t­tent d’apprendre à trou­ver la note juste. A vocalis­er des sonorités, autour d’une thé­ma­tique qui varie selon les cours : la joie, l’humour… Et au-delà du chant, c’est tout le corps, sa ver­ti­cal­ité et son ancrage qui sont con­viés. « Le chant est une affaire de pos­ture », déclare Armelle. Con­traire­ment aux idées reçues, il n’y a rien de sta­tique en nous quand nous pous­sons la chan­son­nette. Le squelette, les mus­cles, les mem­bres mais aus­si le souf­fle vien­nent accom­pa­g­n­er l’organe vocal.

Et sur le plan psy­chologique, le chant per­met de sor­tir de soi, lit­térale­ment. Cette pra­tique exerce une action con­crète et bien­faisante chez des patients dont la con­fi­ance en soi peut être impactée par la fatigue, la douleur et cette sen­sa­tion de vul­néra­bil­ité liée à la mal­adie chronique.

Armelle Bugand est for­mée à la tech­nique Alexan­der® & Estill Voice qui mobilise à la fois la tech­nique vocale et la con­science de soi dans la pra­tique du chant. Le principe : tra­vailler sur le fait que la vibra­tion des cordes vocales réveille et révèle notre force, notre fragilité ou notre ressource du moment.

Pour un max­i­mum d’efficacité, les séances se déroulent en groupe pour l’aspect stim­u­lant. Très à l’écoute des autres, dans la com­mu­ni­ca­tion ver­bale comme gestuelle, Armelle Bugand adapte aus­si « la dynamique aux ressen­tis et aux besoins de cha­cun ».

Améliorer les troubles de l’élocution

Les bien­faits du chant ont toute leur place dans la SEP alors que cette mal­adie atteignant le sys­tème nerveux cen­tral génère, entre autres symp­tômes, des trou­bles du lan­gage. Des dif­fi­cultés à pronon­cer cer­tains mots, à trou­ver les expres­sions justes pour faire con­naître son avis ou son ressen­ti : autant de désagré­ments pou­vant nuire à la qual­ité de vie[2].

Ces trou­bles du lan­gage « peu­vent être de plusieurs natures : trou­bles de la dénom­i­na­tion, trou­bles de la nar­ra­tion, trou­bles de la com­préhen­sion de phras­es, trou­bles de la lec­ture, trou­bles de la flu­ence ver­bale[3] ou trou­bles des fonc­tions supérieures du lan­gage[4] ». Con­cer­nant les trou­bles de la dénom­i­na­tion par exem­ple, « cela se traduit chez cer­tains patients par le besoin de plus de temps pour accéder à cette mémoire »[5]. A ce niveau, le chant vient aider à la mémorisation.

Pour aller plus loin :

Sources :

Inter­view d’Armelle Bugand, ate­liers vox-thérapie, le 6 novem­bre 2021


[1] Cer­ti­fiée for­ma­trice en Entreprise

[2] PubMed. Preva­lence of self-report­ed lan­guage impair­ment in mul­ti­ple scle­ro­sis and the asso­ci­a­tion with health-relat­ed qual­i­ty of life: An inter­na­tion­al sur­vey study. S El-Wahsh. 2019 Dec. Con­sulté novem­bre 2021. Disponible : 16;39:101896. doi: 10.1016/j.msard.2019.101896

[3] Asso­ciés aux trou­bles cog­ni­tifs rap­portés dans la SEP

[4] Perte par­tielle ou total de l’information au cours d’une réflex­ion ou discussion

[5] scl.hypotheses.org. Les dif­fi­cultés lan­gag­ières liées à la sclérose-en-plaques. Ade­line Boi. Con­sulté novem­bre 2021. Disponible : scl.hypotheses.org/files/2015/05


Crédit pho­to : Ollyy/shutterstock.com

M‑FR-00005757 — 1.0 — Etabli en décem­bre 2021

Et vous,
qu'en pensez vous ?

0 commentaire
Ajouter un commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire sur cet article

Ajouter un commentaire